Âge osseuxâge osseux

 

L’âge osseux est une méthode d’estimation de la “maturation” du corps. Il existe plusieurs méthodes et aussi plusieurs types de radiographies utilisées pour cela. L’âge osseux le plus fréquemment utilisé est une radiographie de la main non dominante. En pratique c’est quasiment toujours la main gauche qui est radiographiée. Les tables d’estimation de l’âge osseux selon Greulich et Pyle sont utilisées en général. Si vous n’avez jamais utilisé précédemment les tables de Greulich et Pyle, la méthode de Tanner Whitehouse est, certes plus longue a utiliser mais utile pour apprendre à bien interpréter un âge osseux. Ces dernières années des programmes d’interprétation automatiques de l’âge osseux arrivent sur le marché des logiciels médicaux. Certains programmes donnent des résultats très satisfaisants pour interpréter l’âge osseux.

 

Un âge osseux à quoi ça sert ?

 

Un âge osseux n’est qu’une pièce d’un puzzle dans l’interprétation d’une situation clinique. Il n’est utile qu’interprété dans un contexte et une question clinique particulière. Suivant les situations un suivi de l’âge osseux est très pratique. Le but de ce petit texte n’est pas d’être exhaustif, mais par exemple les estrogènes et les androgènes surrénaliens auront tendance a faire accélérer l’âge osseux, alors que d’autres hormones ont plus tendance à le retarder.

 

Âge osseux et pronostic de taille

 

L’âge osseux est devenu très populaire pour son utilisation pour le pronostic de la taille finale. Pour cet aspect de l’âge osseux, il ne faut pas oublier quelques postulats de base. Un pronostic de taille n’est valable que s’il n’y a pas de pathologies sous-jacentes. La société européenne d’endocrinologie pédiatrique a d’ailleurs un “statement” clair à ce propos. Se baser uniquement sur un pronostic de taille pour évaluer une petite taille n’est pas une attitude correcte.

La précision du pronostic de taille est aussi très faible. Grosso modo, selon l’âge la marge d’erreur du pronostic pour une “sécurité” de 90% du pronostic est de 7 cm ! Certaines variantes de la norme, telle par exemple un retard constitutionnel de la croissance, donnent encore une marge d’erreur plus grande au pronostic.

Encore une fois, l’âge osseux, comme le pronostic de taille, n’est qu’une pièce du puzzle à reconstituer lorsqu’on évalue un patient.

 

Howtall

 

Si après ces mises en garde, comme la plupart des endocrinologues pédiatres vous utilisez l’âge osseux et le pronostic de taille. Je vous conseille le petit logiciel pour iphone “how tall”, que j’ai programmé pour calculer le pronostic final à l’aide de la méthode Greulich&Pyle (tables de Bayley-Pinneau). Vous trouverez le logiciel sur l’apple store.

.

bone age