le diabète chez l’enfant, une maladie auto-immune, oui, mais quelle en est la cause ?

 

En 1920 des chercheurs découvrent l’insuline. C’est à ce moment-là que l’on comprend que le manque d’insuline cause le diabète. Cette découverte va permettre seulement quelques années après de traiter les patients diabétiques. Certaines forment de diabète n’ont par forcément besoin d’insuline, mais le diabète de type ou aussi appelé diabète insulinodépendant nécessite de l’insuline pour le traitement. Il y aura bientôt 100 ans que les premiers enfants avec un diabète de type 1 sont traités. Malgré ces presque 100 années, le facteur qui déclenche le diabète n’a pas encore pu être découvert.

Si nous allons vivre en Norvège, après quelques années notre risque statistique de développer un diabète insulinodépenant sera grosso modo aussi élevé que celui d’un norvégien qui vit dans son pays depuis des années. À l’inverse, si nous allons vivre au Japon, après quelques années le risque de développer un diabète sera grosso modo aussi bas qu’un habitant du Japon. Sushi, hareng, lait de vache, soleil, nuage, viande, légumes, depuis des années des épidémiologistes essaient de trouver une corrélation significative dans le but d’isoler un facteur qui serait responsable du diabète de type 1. Cette recherche est active depuis des dizaines d’années, mais jusque ici aucun facteur prépondérant a été isolé.

L’apparition du diabète a clairement une certaine saisonnalité. En été moins de personnes sont hospitalisées en raison d’un nouveau diabète. Cette saisonnalité, est aussi plus ou moins marquée selon les âges.

Depuis des années, on suspecte qu’un virus de la famille des coxsackie pourrait jouer un rôle important dans le diabète de type 1. Mais malgré de nombreux soupçons, son rôle précis n’est pas encore élucidé. D’autres virus ont aussi été suspectés. Le diabète de type 1 se distingue très fortement par sa cause, du diabète de type 2 ou de certaines formes de diabète qui ont une composante génétique marquée.

Enfin, il faut aussi relever que l’âge du diagnostic inaugural a fortement changé ces dernières années. Il y a 20 ou 30 ans, la majorité des personnes présentait les symptômes inauguraux d’un diabète de type 1 vers les 10 ans. À l’heure actuelle, de plus en plus d’enfants vers 2-3 ans en sont atteints. La cause de ce changement, là encore est inconnue.

saison et diabète de type 1
Selon les âges il existe un lien entre la saison ( hiver ) et le nombre de nouveau cas de diabète de type 1

Le schèma ci-contre illustre la saisonnalité de l’apparition du diabète. La courbe en violet montre le nombre de nouveau cas par rapport à la saison pour la tranche d’âge 10 à 14 ans. La courbe bleue pour la tranche d’âge 5 à 9 ans et la courbe orange pour la tranche d’âge 0 à 4 ans.

Dit autrement : pour la tranche d’âge 10 à 14 ans, il y a beaucoup plus d’adolescents qui sont diagnostiqués en hiver qu’en été; par contre pour la tranche d’âge 0 à 4 ans, il y a pratiquement le même nombre d’enfants diagnostiqué avec un diabète en été et en hiver.

 

 

Le nombre de cas de diabète de type 1 à travers le 20ème siècle

 

incidence diabète type 1
diabète insulinodépendant, l’évolution dans le siècle

Les données épidémiologiques montrent que l’incidence du diabète de 1920 à l’an 2000 a plus que doublée. La cause de cette augmenation n’est pas connue, mais. Le graphique ci-contre montre l’évolution du nombre d’enfant de moins de 10 ans avec un diabète de type 1 entre 1920 et l’an 2000 en Norvège.

cause du diabète insulinodépendant chez l’enfant

 

L’accumulation de données épidémiologiques, c’est à dire de données sur le nombre de cas, leur apparition durant l’année, et d’autres facteurs n’a pas encore permis de trouver la cause du diabète chez l’enfant. De plus depuis les années 2000, on note une augmentation très importante du nombre de petits enfants (en dessous de 5 ans) atteints de diabète de type 1.